The Dark Knight Rises : Réussie cette conclusion ?

Enfin nous y voilà! La conclusion épique que nous attendions tous est arrivée. Peut-être le film le plus attendu de 2012.

Le chevalier noir va enfin pouvoir prendre sa retraite. Ou du moins à en croire Nolan qui raccroche les crampons après ce troisième opus. Quelle déception! Oui et non. Car si Nolan semble nous offrir les meilleurs films de super héros qui soient (avec évidement les Watchmen de Snyder), il est temps que tout cela prenne fin.

8 ans se sont écoulés depuis que Batman a en mis plein la tronche au regretté Heath Ledger (aka le Joker). Gotham City s’est pacifié et Batman a pris sa retraite. Mais des rumeurs sur un nouvel arrivant vont le faire sortir de sa léthargie. Ok, ok, on ne spoile pas plus.

dark-knight-rises1

2h40 de bonne grosse baston en perspective et quelques points intéressants à noter.

Les acteurs d’abord. Bale toujours aussi efficace bien qu’un peu plus effacé. Anne Hathaway fait le métier mais n’a pas le charme qu’avait Michelle Pfeiffer dans le même rôle. Tom Hardy rend assez bien en colosse dérangé même s’il est parfois difficile de bien apprécier son jeu derrière le masque. Michael Caine, Gary Oldman et Morgan Freeman nous sont toujours aussi sympathiques. Joseph Gordon-Levitt propose une performance prometteuse. Par contre, Marion Cotillard faut arrêter. Nolan ne sait rien en faire de bon. Qu’il l’oublie et ce sera mieux. Qu’on s’épargne ce jeu quasi enfantin et des mots qui peinent à venir dans une langue qui n’est pas la sienne.

La musique de Zimmer ensuite: elle est de nouveau très accrocheuse bien que très conforme à ses sonorités « historiques ».

Image et « visual effects » sont quant à eux classiques mais efficaces.

Venons en aux choix scénaristiques. Disons le, c’est bien plus convenu que le prédécesseur. On fait appel à des items classiques du film d’action avec malgré tout la touche très « Nolan » de quelque chose d’épique sans jamais être caricatural. Le personnage principal continue à se montrer très torturé bien que cela soit moins fouillé que dans The Dark Knight. Bane fait un bon méchant. Alors si le réalisateur s’est permis quelques libertés par rapport au personnage décrit dans les comics (on écarte ici la dimension « expérience chimique »), il tire assez bien parti de son côté froid et méthodique. Catwoman fait clairement de la figuration mais elle le fait bien. Les autres personnages viennent habilement complexifier l’intrigue même si on regrettera le côté un peu trop prévisible de certains d’entre eux (propos peu clair car volonté de ne pas spoiler).

Dark Knight Rises

En bref, un histoire qui se tient. Des personnages intéressants. Une ambiance toujours aussi prenante. Mais il manque cette petite touche qui avait donné à « The Dark Knight » son côté si… si… Je ne sais pas s’il existe un mot pour dire à quel point Nolan avait repensé le film de super héros. A quel point, il y avait eu un avant et un après.

Néanmoins lorsqu’il faut conclure, ce n’est pas toujours évident (cf X-men 3) et Nolan nous donne à contempler un bel épilogue. Plus manichéen que le précédent, on sent cette volonté de finir sur une bonne note. Pari réussi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s