Narcos : cocaïne et belles moustaches

Un biopic de Pablo Escobar ? YES ! Ça va être chanmé ! Des filles, de la drogue et de la salsa ! Une pincée de forêt équatoriale et quelques fusillades. Une recette qui va envoyer du lourd. Oui mais il va y avoir aussi des flics dedans la série ! Ah ? Merde…

Parce que l’idée de la dernière série Netflix n’est pas de glorifier ou de diaboliser le plus célèbre trafiquant de poudre de l’histoire. C’est beaucoup plus subtil. Multiples protagonistes et variations dans les points de vue : policiers colombiens, criminels, politiciens, CIA, DEA…

narcos
Movember

Des débuts de Pablo jusqu’à sa guerre ouverte contre le gouvernement, il s’agit de raconter la genèse des narcos colombiens et l’avènement du cartel de Medellín. Librement inspirée de faits réels, l’histoire nous est contée par Steve Murphy, un agent de la Drug Enforcement Adminstration dépêché en Colombie par des autorités américaines lassées. Lassées d’une jeunesse floridienne qui passe son temps le nez dans la blanche. Lassées des dollars qui quittent le territoire US par millions. Et lassées des dirigeants sud-américains aussi corrompus qu’incompétents.

Si les scénaristes ont effectivement légèrement arrangé la réalité pour rendre tout ceci un peu plus « hollywoodien », la trame globale reste authentique. On peut légitimement s’interroger sur le pourquoi. Pourquoi aussi peu de producteurs et réalisateurs ont jusqu’à maintenant traité le cas Escobar ? En 3 mots : archives, série et pognon.

NARCOS S01E06
Sucres Daddy

Il fallait pouvoir accéder aux archives de la DEA, de la CIA et recueillir des témoignages. Le temps est un allié précieux si l’on veut coller au mieux à la réalité : les langues se délient et des documents sont déclassifiés.

Raconter Escobar nécessite un format long. Paradise Lost passait à côté du propos justement car il effleurait la surface du personnage en seulement 120 minutes. Narcos narre 15 ans de la vie du baron de la drogue et approfondit chacun des traits de sa personnalité. En 10 épisodes de 52 minutes !

Enfin, pour ce genre de projets, il faut des sous. Décors, costumes, casting… Un bon gros budget très Netflix ! S’il est nul besoin d’effets visuels à foison, la multiplicité des lieux de tournage, des acteurs impliqués et des équipements mobilisés démontrent qu’ils n’ont pas radiné sur les moyens mis en place.

Narcos_Netflix_trailer2
Apocalypse Now

On découvre Wagner Moura, superstar brésilienne et ultra convaincant en narco-baron moustachu. On fait la connaissance avec Boyd Holbrook, le main character, très attachant dans son rôle d’agent de la DEA zélé et idéaliste. Et on retrouve avec joie Pedro Pascal, la Vipère de Game of Thrones, son alter-ego aussi pragmatique qu’expéditif.  Accompagnés d’une poignée de très bons seconds rôles, nos 3 compères donnent corps à cette Amérique latine des 70’s et 80’s avec une justesse incroyable.

L’immersion est telle dans cette guerre de la drogue qu’on se surprend à bouffer tous les épisodes d’une traite. Pour réaliser qu’il y aura une saison 2 ! Enorme !!! Subjugués, fascinés par la folie d’un homme et le courage de quelques uns qui se sont élevés contre lui. Parce que oui, pour une fois, le puissant n’est pas le grand méchant gouvernement et les révoltés ne sont pas ceux que l’on attendait. Retourner ce paradigme avec autant de brio mérite un très grand coup de chapeau ¡ Enhorabuena !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s